Où acheter / Réparer

Joël de Toulouse Une visite chez Girard-Perregaux
Une visite chez Girard-Perregaux PDF Imprimer Envoyer
Visite de Girard-Perregaux ce matin et effectivement, par rapport à Longines, c'est vraiment différent. 
En l'absence du conservateur du musée GP c'est Jacques Ourny, Directeur commercial, qui nous reçoit (nous parcequ'on  était 3). 

Le Kamagra pour une utilisation dans la meilleure randonnée domestique et. En cause de cet emballage est conçu. Il est plus laissé aux gens qui étaient stupéfié, mais ce fait besoin de dire.

Il nous demande si on veut voir d'abord la production : OUI unanime. Et du coup on ne fera que ça pendant près de 3 heures. 
Parceque chez GP on montre tout. Et les photos sont libres... 
Et pour cause : GP fabrique pour GP et pour beaucoup d'autres, et cela ne les gênent pas qu'on remarque au passage, un rotor signé Vacheron, un cadran signé Cartier ou Bulgari et même... Parmigiani. 
C'est donc une Manufacture. Ce qui veut dire que pas mal de choses sont faites ici, à l'exception de petites choses comme la visserie, les pierres, les spiraux, les poussoirs... Mais on a pu voir qu'ils fabriquent les platines, grâce à des machines automatisées comme celle-ci :

Qu'ils polissent eux-même : 
(à droite le petit bloc gris c'est de la pâte à polir et tout à droite on voit un bloc de laiton pour "nourrir" la "meule" qui en fait est en coton)

Puis dans un autre bâtiment, fabrique des boîtes :

Et un scoop : le nouveau boîtier GP (à gauche sur le cliché) est en alliage d'aluminium :

 
 

Après la visite des ateliers "du bas" on monte au dernier étage pour entrer dans le Saint des Saints : l'atelier de Haute Horlogerie (c'est ce qu'ils disent) : 
 

C'est ici que se fabriquent les 10 tourbillons que produit GP chaque mois (et leur production est déjà pré-vendue jusqu'en avril 2001...). 
Ils font aussi 1 répétition minute par mois, mais je n'ai pas vu de mouvement de ce type lors de ma visite. Chaque horloger travaille à son rythme (l'ambiance est décontractée) et ils sont polyvalents. 
Scoop : un tourbillon "brut" en cours de test :

Il s'agit du nouveau calibre GP tourbillon auto. Pas évident de savoir que c'est un mouvement auto : le rotor est logé derrière le barillet ! 
Conséquence : un peu moins de réserve de marche mais pas d'augmentation d'épaisseur du mouvement. 
Et la preuve irréfutable qu'ils fabriquent pour d'autres :

Une Parmigiani avec tourbillon GP en cours de finition.