Où acheter / Réparer

Philémon Bonjour les garçons
Bonjour les garçons PDF Imprimer Envoyer

Le 11 décembre 2004, en réponse à :

"Perlage"

écrit par Deniz, Francois sxb

Si j’aurais seulement lu vos posts, j’aurais cru que vous étiez doués. Heureusement que vous mettez des photos parce que là, c’est franchement repoussant. Comment c’est que vous pouvez prétendre faire de la belle mécanique avec des outils de dentiste. C’est quand même pas une carie que tu veux lui soigner à ta toquante, non ?

Faut dire que pour avoir un atelier officiel de dentiste, y a pas besoin d’avoir le sens de la mécanique. Vous vous rendez compte, ils se font appeler Docteur et travaillent avec la tête du patient - le patient, c’est eux qui disent mais quand t’as la bouche ouverte avec un tortionnaire qui te tripote les nerf à la racine avec sa gégène à pédale, t’es plus très patient – posée sur un coussin (la tête, faut suivre), la bouche ouverte sans même une cale et avec la Dremel à main levée. Dès que ça fait mal et que t’es gentil, tu gigotes – je vous dis ça parce que quand j’étais jeune, je l’avais mordu ce con-là et il avait dû me mettre les doigts dans les yeux pour que j’le lâche et c’est pour ça que maintenant je me contente de gigoter, tu comprends – et alors lui, il bouge et sa Dremel, elle manque pas de te chopper la gencive quand c’est pas la langue. Le pire d’ailleurs c’est le jour où je l’ai quand même un peu mordu et qu’il a retiré sa Dremel sans faire gaffe. Elle m’a enroulé un poil de nez tellement fort que… qu’on a dû ouvrir la fenêtre pendant un quart d’heure et que Germaine, elle a dû laver mon slip alors qu’on était seulement mardi. Oh p.tain que ça a fait mal.

Vous savez, moi je l’aime ma Germaine, même si des fois elle me fait des trucs qu’on devrait pas faire pas aux gens qu’on aime, surtout quand on est marié avec. Remarquez que moi aussi mais au moins, j’évite que les voisins en parlent.

Je sais pas si vous avez remarqué mais Ernestine – c’est notre fille – elle m’a appris à utiliser les tirets quand je veux dire autre chose que ce que je suis en train de dire si vous voyez ce que j’entends par là. C’est vachement pratique. Bon, là j’ai relu le gros paragraphe d’au-dessus et c’est vrai que c’est difficile à comprendre mais elle m’a dit que j’ai le droit.

Ah, Ernestine. C’est quand même le plus beau souvenir de ma vie. Avec Germaine, on a dû se jurer d’être fidèle pendant au moins trois mois, enfin surtout elle, pour être sûr qu’elle soit de moi, ça va de soi. Chaque fois que j’y repense, ça m’émotionne beaucoup. D’ailleurs, c’est justement quand Germaine, elle était grosse d’Ernestine, que j’ai démontré qu’un peu de bon sens, ça peut remplacer un dentiste, surtout pour ceusses qui ont une Dremel à la maison.

Comme je voulais pas qu’un de ces charlatans de Docteur Dentiste il l’a charcute pendant qu’elle était grosse d’Ernestine – elle était vraiment grosse – parce que c’est fragile ces larves et que la Germaine, elle avait un orage de dent, j’avais fait un montage très simple pour un gars qui sent la mécanique.

C’est un petit peu comme pour faire un perlage sauf que là, c’était pour un plombage et que la pièce, elle était nettement plus grosse comme je vous ai déjà dit. Je vous esplique. D’abord, il faut que ce soit confortable – une femme en sainte, ça se respecte – et ensuite faut aussi que ce soit pratique et pas trop cher. Donc moi, j’avais pris un vieux brancard de l’armée que j’avais vissé sur mon établi. J’ai couché la Germaine dessus mais bien en arrière pour que la tête elle dépasse. Ensuite, j’ai préparé un saladier avec du plâtre et j’ai dit à Germaine de pencher sa tête en arrière dans le plâtre et de pas bouger jusqu’à ce que ça prenne. C’est un truc qui marche très bien et si vous le faites, je vous recommande juste de placer un plastique et un chiffon sur le plâtre parce que ce sera moins chi.nt à décoller. Si le saladier, il avait été en verre, j’aurais pu le casser d’un coup sec mais comme c’était un teupeurwouaire avec les bords rentrant, tu peux taper comme un sourd, ça fait juste de la poussière. De toute façon un coiffeur, c’est moins cher qu’un dentiste.

Si t’as bien calculé ton coup, elle aura la tête dans la bonne position, bien stabilisée et juste sous la Dremel à colonne. Pour la lumière, c’est un peu difficile parce que la seule solution que j’ai trouvé, qui éclaire bien et lui tient la bouche ouverte, elle chauffe assez vite même si tu mets que 40W. mais t’as qu’à te débrouiller.

En premier, il y a la radio. Même si t’as donné assez de somnifères et de wouiski à ta Germaine à toi, tu la mets assez fort – la radio - pour pas avoir d’histoires avec les voisins (ou des bigotes de la SPA comme c’est arrivé cette fois-là à cause des hurlements). Ensuite, t’as plus qu’à régler le profondimètre de ta perceuse et tu peux y aller franco. Moi, j’ai utilisé des petites fraises en papier emeri pour dégrossir et de la pâte à roder pour fignoler. Faut pas aller trop vite quand même à cause de l’odeur de brûlé mais va pas trop lentement parce t’as l’avantage de t’habituer progressivement à l’odeur, vu que tu peux pas l’éviter quand tu faits le plombage. Le plombage, c’est pas difficile mais surtout délicat si la Germaine, elle est délicate. En moins de trente secondes, tu dois nettoyer le trou avec de l’acétone, donner un coup de soufflette sans que la salive elle gicle partout et après faire tomber un goutte de soudure dans le trou, sans que le fer il touche la gencive, ni que la goutte elle rebondisse. Mais avec l’entraînement, ça vient assez vite. Le seul vrai problème que moi j’ai eu, c’est que la radio, elle était pas assez forte.

Elle bougeait quand même la Germaine, surtout au polissage parce qu’elle avait des besoins comme n’importe quelle femme en sainte et qu’elle était pas contente que je l’avais attachée serrée sur le brancard. Pour la rassurer, je l’ai quand même emmenée au COSC (le Contrôle Officiel des Soins des Caries) et le docteur dentiste, il m’a félicité qu’il avait jamais vu dans sa carrière des dents avec d’aussi belles côtes de Genève.

Votre dévoué conseiller,


Philémon